Le travail de la terre comme outil thérapeutique


Un four vient récemment de faire son apparition à la Maison d’Accueil Spécialisée les Mélisses de Mulsanne. Mais ne vous y trompez pas, ce n’est pas dans cet étrange appareil vert que vous pourriez faire cuire vos gâteaux ou gratins. Celui-ci permet des températures que – même avec la fonction pyrolyse – votre four domestique ne pourrait atteindre. Mais alors, sauriez-vous deviner son utilité ?






METTRE L’ART AU SERVICE DES RESIDENTS


L’art-thérapie, c’est utiliser la création artistique pour développer l’épanouissement personnel, booster la confiance en soi et susciter de l’émotion. Cette pratique est mise en place depuis de nombreuses années au sein de nos établissements par des professionnels que nous appelons art-thérapeutes. Elle englobe l’ensemble des arts : théâtre, musique, danse, photo, collage, dessin, peinture… et modelage. C’est justement du modelage que nous allons parler maintenant.




FAVORISER LE LACHER-PRISE


L’argile est un matériau archaïque, qui entre en contact direct avec la peau pour être travaillé. Il provoque des sensations différentes selon les personnes, qui peuvent émotionnellement investir ou rejeter la matière.


L’argile offre également de nombreuses possibilités dans la création : une variété de textures (fines ou rugueuses), une malléabilité plus ou moins souple ou encore un grand choix de couleurs … Le travail de la terre permet aussi une variété d’engagements corporels. La terre peut être battue, étirée, percée, coupée, arrachée ou bien réunie, collée, malaxée ou encore caressée…


L’argile mobilise donc le corps et en particulier les mains, qui sont le premier outil pour effectuer un modelage et participent à une forme d’expression corporelle qui favorise un « lâcher-prise ».



UN ATELIER POUR TOUS


Nous l’avons évoqué, la terre est un matériau qui offre de nombreuses possibilités en fonction des envies et des capacités de chacun. Depuis le mois de février, un nouvel atelier a été mis en place à la MAS Les Mélisses. Il s’agit d’y travailler le modelage en terre.


Les personnes qui le souhaitent peuvent simplement travailler la manipulation de la matière tandis que d’autres peuvent s’adonner la création d’objet utilitaire ou de sculptures. Le projet se fait autour des empreintes ou des traces laissées par les outils sur la terre.

Le travail de l’argile est également possible avec la licorne. La tige licorne, apposée sur un casque, permet aux personnes n’ayant pas l’usage de leurs mains de participer aux activités avec les autres résidents.





LES ETAPES DE LA CREATION


Comme les véritables frites belges, la cuisson de la terre se déroule en deux étapes. Après le modelage des objets à partir de l’argile, les créations partent pour une première cuisson appelée « biscuit », jusqu’à une température de 1200°C.


Vient ensuite l'étape de coloration des pièces. On vient appliquer de la couleur sur le créations avec de l'émail. C'est ce qu'on appelle l’émaillage.


Les créations repartent ensuite pour une deuxième cuisson à 980°, afin de fixer les émaux et finaliser les pièces.


Certaines de ces pièces seront soumises au concours d’arts plastiques organisé pour les 30 ans de Paralysie Cérébrale France. Les autres pièces pourront être exposées et mises en vente lors d’un marché des créations en terre que nous souhaitons organiser en fin d’année (si la situation sanitaire le permet).