Avec le soutien de la fondation Paralysie cérébrale

La Paralysie Cérébrale 

La paralysie cérébrale est la première cause de handicap moteur chez l'enfant en France. Elle concerne une naissance sur 450 soit 1800 nouveaux nés chaque année dont 45% sont nés prématurément. 

En France, 125000 personnes sont atteintes de paralysie cérébrale. Elles sont 17 millions dans le monde. 

Qu'est-ce que c'est? 

La paralysie cérébrale est une déficience motrice due à des lésions irréversibles sur le cerveau. Elle provoque un handicap moteur prédominant et des troubles associés.

 

Aux troubles moteurs s'ajoutent généralement des troubles cognitifs - qui concernent l'acquisition des connaissances - ou sensoriels. Ces troubles associés peuvent toucher la marche, la parole, la vision, etc. 

La Paralysie cérébrale est un handicap dont l'étude et la définition sont complexes puisqu'elle entraîne une variété de troubles qui ne sont pas les mêmes d'une personne à une autre. Les manifestations de la paralysie cérébrale peuvent aller d'un handicap moteur seul tel qu'un problème de marche jusqu'à un handicap moteur associé à de multiples troubles tel que la nécessité de se déplacer en fauteuil roulant ainsi qu'une dépendance complète et une impossibilité de s'exprimer oralement. 

Les causes 

La paralysie cérébrale est le résultat de plusieurs événements qui ont lieu avant la naissance, pendant celle-ci ou dans les mois qui suivent la naissance du nouveau-né. Ces complications peuvent conduire à des lésions irréversibles sur le cerveau du nouveau-né encore en développement. 

Les cellules du cerveau ne peuvent pas se réparer et il n'est pas possible d'en créer de nouvelles ce qui fait que la paralysie cérébrale est un handicap permanent. 

 

Elles sont multiples et inexpliquées dans 40% des cas : c’est un accident de la vie 

 

Elles interviennent avant, pendant ou juste après la naissance.

 

Les causes identifiées:

  • La grande prématurité du nouveau-né (notamment pour les naissance avant 31 semaines de grossesse) et un poids de naissance inférieur à 1,5Kg. 

  • Une infection ou maladie contractée par la mère pendant la grossesse, ainsi que certains traitements; 

  • Un accouchement difficile avec complications; 

  • Certaines maladies du nourrisson durant les premiers mois de la vie 

  • Des traumatismes liés à de mauvais traitements. 

 

Toutes ces causes peuvent mener à un arrêt de l'apport de sang ou d'oxygène dans certaines parties du cerveau ou une hémorragie cérébrale entraînant des lésions cérébrales irréversibles sur le cerveau du fœtus ou du nourrisson. 

Les conséquences 

 

Deux tiers des enfants atteints de paralysie cérébrale auront des difficultés
dans la réalisation des mouvements qui sont pourtant utiles au quotidien.

16.jpg